IGP - Une vendange gardoise estimée à 2,9 Mhl pour 2022

Il y a 1 année 618

La fédération Gardoise des Vins IGP, après enquête au 30 septembre sur les caves coopératives du Gard, indique une récolte prévisionnelle (vins commercialisables) de 2 920 000 hl. Après une production 2021 très faible dans le département (2,64 Mhl), 2022 s’inscrit donc à nouveau dans la famille des petites récoltes et ne dépassera pas le seuil symbolique des 3 millions d’hectolitres. La récolte 2022 se positionne tout de même à + 2,7 % par rapport à la moyenne quinquennale (2017 – 2021), mais à - 4,6 % par rapport à la moyenne décennale (2012 – 2021).

Sur la base d’une estimation à 52 200 ha de vigne en production dans le Gard, le rendement moyen devrait cette année se situer autour de 56,0 hl/hectare (toutes zones et dénominations confondues) contre 48,0 hl/ha en 2021, et proche de 2020.

Par rapport à l’an dernier, les plus fortes évolutions sont constatées sur les zones les plus fortement IGP Gardoises impactées par le gel de 2021 à savoir le sud du département et le piedmont cévenol. Les zones Gard méridional et Gard septentrional sont concernées ainsi qu’une partie des Garrigues gardoises. Les Costières de Nîmes, peu touchées par le gel en 2021, affichent une production plutôt stable globalement mais qui est la résultante de faibles rendements sur certains cépages et beaucoup plus élevés sur d’autres, a-t-il été développé lors du point presse du 11 octobre 2022.

Enfin, les Côtes du Rhône, également peu touchées par le gel en 2021, affichent une baisse significative de leur production. Aux conditions climatiques précédemment évoquées s’ajoutent un épisode de grêle particulièrement sévère et des phénomènes de concentration des raisins pour les secteurs les plus tardifs (épisode venteux).

Lire la Suite de l'Article