Grêle et sécheresse - Le potentiel de récolte montre des disparités très importantes dans le vignoble du Loir-et-Cher

Il y a 1 mois 1023
Imprimer Commentaires

Dans les vignes du Loir-et-Cher, le potentiel de récolte montre des disparités très importantes entre les zones impactées par la grêle (environ 500 ha impactés à + 50 % et un potentiel de récolte faible (+/- 20hl)) et celle non impactées. 

Dans ces zones, d'après la chambre d'Agriculture du département le potentiel de récolte qui était estimé important a pu diminuer du fait du déficit hydrique de l'été.

Les pluies de fin aout ont néanmoins été une aubaine pour regonfler les raisins et ainsi permettre de récupérer quelques hectolitres

Lire la Suite de l'Article