Energie - BASF tenté par la délocalisation vers les Etats-Unis

Il y a 1 année 983

Interrogé dans le quotidien économique allemand Handelsblatt, le PDG de la firme phytosanitaire BASF s'est exprimé sur les conséquences de la hausse des prix de l'énergie sur l'entreprise. 

La question se pose de savoir si les produits de base, notamment, pourront encore être fabriqués de manière compétitive en Europe et en Allemagne à long terme.

Dès l'année prochaine, le groupe prendra des décisions sur la fabrication des matières les plus énergivores comme l'ammoniac.

La hausse des prix des matières premières et de l'énergie n'a pu être que partiellement répercutée sur les prix de vente plus élevés.

BASF opère donc dès à présent des substitutions énergétiques, passant du gaz ou fioul. Le groupe envisage aussi de délocaliser une partie de ses activités aux Etats-Unis où les prix du gaz sont bien plus attractifs qu'en Europe depuis les sanctions sur le gaz russe et l'arrêt des livraisons de la part de la Russie.

Nous pensons qu'à long terme, ils seront environ trois fois plus élevés en Europe qu'aux États-Unis, ne serait-ce qu'en raison des coûts plus élevés du gaz naturel liquéfié.

 eleonore_h  

Lire la Suite de l'Article